Le principe de précaution veut qu’on attende la fin du troisième mois de grossesse pour débuter un traitement de physiothérapie inductive. De même, la prise en charge sera différée en cas de maladies infectieuses ou tumorales en cours de traitement, ou en cas de port d’une orthèse rachidienne.